pere-jacques-hamel

Le pape accélère la procédure de Béatification du Père HAMEL

Le père Jacques Hamel a été tué il y a deux mois par des djihadistes. Le Pape François, s’est exprimé fortement sur le martyr du Père Jacques Hamel au cours de la messe du 14 septembre 2016 qu’il a célébré avec Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, la famille du prêtre et les pèlerins du diocèse de Rouen.

A la suite, Mgr Dominique Lebrun a été informé par la Congrégation romaine pour les causes des Saints que le Pape François donne la dispense du délai de cinq ans habituellement nécessaire avant d’ouvrir une enquête officielle en vue de la béatification.
En remerciant vivement le Pape pour ce geste exceptionnel, l’archevêque de Rouen décide, en ce jour de ré-ouverture de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, de commencer la procédure.

Pendant l’heure que les assassins du père Hamel ont passé dans l’église Saint-Étienne, ils s’en sont pris à quatre objets cultuels, qui ont été purifiés. À commencer par la croix processionnelle avec laquelle l’archevêque est entré dans l’église à la place de sa traditionnelle crosse. Elle avait été arrachée d’un mur par l’un des djihadistes, elle a été posée sur un support provisoire avant d’être refixée au mur cette semaine. Une fois l’église remplie, le rite de l’aspersion a commencé pour laver ce qui avait été souillé. L’autel «poignardé de façon étrange» a été aspergé d’eau bénite ainsi que les murs, le sol où le sang du père Hamel a coulé, puis l’assemblée présente. Un nouveau cierge pascal, ce grand cierge annuel allumé à Pâques, a remplacé celui qui avait été brisé. Enfin, le chapelet qui avait été ôté des mains de la statue de la Vierge Marie lui a été rendu. Il s’agit d’une statue de Notre-Dame-de-Fatima, à laquelle la communauté portugaise – très importante à Saint-Étienne-du-Rouvray – est très attachée.

Lors de son homélie, citant l’Évangile selon saint Luc, l’archevêque a commenté une phrase prononcée par Jésus aux apôtres peu après sa résurrection: «“À vous d’en être les témoins.” Une parole sur laquelle le père Jacques Hamel a donné sa vie. C’est une parole de confiance et d’amour: c’est à vous de jouer, pas n’importe comment, mais comme mes témoins. »

La procédure pour l’ouverture du procès en béatification du père Jacques Hamel, assassiné par deux jeunes terroristes islamistes en l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en Normandie dans l’ouest de la France le 26 juillet 2016, est enclenchée. Le Pape a en effet décidé de dispenser du délai de cinq ans habituellement requis après la mort de la personne concernée. C’est ce qu’a annoncé Mgr Dominique Lebrun, l’archevêque de Rouen, ce dimanche 2 octobre, à l’issue de la messe de réouverture de l’église Saint-Etienne à Saint-Etienne-du-Rouvray.

Le Pape avait centré son homélie sur le martyr du Père Jacques Hamel lors de la messe du 14 septembre 2016 qu’il avait célébré avec Mgr Dominique Lebrun, la famille du prêtre et les pèlerins du diocèse de Rouen. Selon un communiqué de la Conférence des évêques de France, Mgr Lebrun a été informé par la Congrégation romaine pour les causes des Saints de la décision du Pape François sur le procès en béatification du père Hamel. Il a donc décidé de commencer cette procédure ce dimanche 2 octobre, jour où l’Eglise de Saint-Etienne du Rouvray a retrouvé ses fidèles.

Découvrez des informations et témoignages en vidéos.

Sources Textes : Église catholique en France – Le Figaro – Radio Vatican
Sources vidéos : KTO – AFP